Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

SCPI et OPCI grand public en 2017: collecte record pour la 4e année consécutive

6 milliards d’euros collectés pour les SCPI et 4,2 milliards d’euros pour les OPCI. Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Les deux supports vedettes de la pierre-papier volent de succès en succès. Durant 4 années de suite, leur collecte est montée en flèche et a carrément atteint un niveau record.

Mais le revers de la médaille, les fonds collectés ont baissé au second trimestre, tout comme le rendement moyen des SCPI. Un ralentissement qui serait justifié selon les observateurs et considéré comme n’ayant pas d’impact majeur sur la performance de ces véhicules. Tout bien considéré, la différence est légère par rapport au 1er semestre. Et au regard des exercices précédents, le rythme évolue toujours favorablement.

Un niveau de collecte record sur 4 ans

Une collecte nette historique durant 4 années d’affilée. C’est le signe de l’intérêt croissant que portent les épargnants français pour les fonds d’épargne immobilière. Un engouement préservé malgré les effets de la crise et les tournoiements des marchés financiers. Ce qui laisse croire que les SCPI et les OPCI restent des placements à privilégier pour épargner en toute quiétude et obtenir un meilleur rendement.

On revient sur l’année 2017 qui affichait un bilan remarquable avec un total d’encours de 10,2 milliards d’euros et une capitalisation se hissant presque à 60 milliards d’euros. En comparant ce niveau à la moyenne décennale, on peut dire que les résultats antécédents sont bien loin derrière. Ce même constat permet d’affirmer que les performances de ces véhicules de placement s’inscrivent dans un mouvement haussier année après année.

Performance quadruplée en 10 ans

A l’aune du dernier exercice, les tendances restent orientées à la hausse. En tout cas, par rapport à l’année précédente et non au regard du 1er semestre, car au contraire, on a constaté une dépréciation par rapport à cette période. Les données collectées et analysées par l’IEIF puis communiquées par l’ASPIM permettent de fournir un aperçu plus clair des résultats des six derniers mois. L’étude réalisée ne permet pas cependant de livrer une appréciation générale sur la situation tant que toutes les données issues de l’ensemble des SCPI ne seront recueillies. En effet, parmi les 84 SCPI d’entreprise existantes, 79 sont concernées par l’étude. Et il reste encore les informations relatives au secteur immobilier résidentiel pour établir une meilleure conclusion. On met l’accent sur le terme « meilleure » car de fait, les résultats démontrent déjà la force et le succès de ces véhicules.

La preuve en est qu’au cours des dix dernières années, le bilan de la dernière période quadriennale s’est particulièrement distingué grâce à une progression rapide et importante de la collecte et de la capitalisation. Une évolution concomitante qui plus est. Et si on fait un petit retour en arrière, notamment durant les premières années de la décennie, les valeurs enregistrées n’ont jamais excédé le seuil de 3 milliards d’euros. En revanche, ce seuil a été largement distancé (jusqu’à 6 milliards d’euros) les années suivantes en augmentant toujours un peu chaque année. Nous voilà aujourd’hui à plus de 10 milliards. Ce qui fait une différence plus que manifeste.

Même chose pour les OPCI. Si les premières années n’affichaient que quelques centaines de millions d’euros en termes de collecte, la valeur de celle-ci a évolué à 10 chiffres sur les quatre dernières années. A titre d’exemple, la collecte en 2016 et 2017 s’élève respectivement à 4,08 milliards d’euros et 4,21 milliards d’euros.

Baisse de la collecte et du rendement moyen au second semestre 2017

On rapporte néanmoins que la collecte en 2017 a été moins énergique que celle des deux précédentes années pour lesquelles la dynamique s’est maintenue tout au long de l’exercice. Le tassement est dû à une perte de vitesse au second trimestre avec une diminution de l’encours et du taux de rendement, alors que le 1er semestre commençait sur un très bon contexte. Une collecte nette de 3,7 milliards d’euros pour les SCPI et 2,7 milliards d’euros pour les OCPI qui redescend à 2,3 milliards et 1,5 milliards d’euros sur les six derniers mois. On accuse à l’origine de cette baisse, la validation des mesures emblématiques de la loi de Finances 2018 dont la mise en place de l’IFI, qui mettrait en cause la profitabilité de ces deux véhicules et susciterait un retard de réaction chez les investisseurs. Une supposition qui n’est cependant pas fondée selon l’ASPIM. D’un autre côté, elle résulte d’une politique de maîtrise de la collecte en vue d’investir judicieusement dans un patrimoine locatif à grande valeur ajoutée, par le biais d’acquisition d’actifs de qualité.

Malgré ces événements, les SCPI et OPCI restent sur une bonne position. La progression est certes modérée (+11% contre 40% en 2016), mais la capitalisation cumulée atteint le bout du bout (plus de 59 milliards sans les SCPI de l’immobilier résidentiel), les OPCI représentant plus de 22% de la valeur totale.

Côté rendement, on observe également un taux de distribution moyen en recul au second semestre. A 4,64% en 2016, le taux relevé au 31 décembre 2017 passe à 4,43%. Cette baisse est en partie la conséquence conjuguée de la hausse du prix moyen modéré des parts de SCPI et la politique de distribution mesurée programmée par les gestionnaires. A préciser toutefois que le niveau de revenus distribués permet de prélever une prime de risque jusqu’à +3,78% des emprunts d’Etat à 10 ans. En qui concerne les OPCI, leur performance annualisée a enregistré un bond de +3,98% en 2017 (contre 3,23% en 2016).

SCPI et OPCI grand public en 2017: collecte record pour la 4e année consécutive
4.6 (92%) 5 votes
By |2018-04-22T14:53:08+00:0015 février 2018|Blog, Gestion de patrimoine, Immobilier, OPCI, SCPI|0 Comments

Leave A Comment

Contact Info

Le cabinet de gestion de patrimoine Cèdre Patrimoine, repris par Epargne Plurielle est à votre disposition sur tout le territoire français.

Bureaux à Paris
13 rue de Marivaux, 75 002 Paris
Mobile : + 33 6 51 99 36 33
Fix : + 33 9 72 53 89 54

Siège social et adresse de correspondance :
68 rue du Faubourg Saint Honoré, 75008 Paris

Toute l’actualité de la gestion de patrimoine dans votre main grâce à l’application gratuite pour Google Android

App Cedre Gestion de Patrimoine sur Google Play StoreDisponible-sur-app-store-cedre-patrimoine
Cèdre Patrimoine

GRATUIT
VOIR